ACCUEIL      L’ENTREPRISE         BLOG          CONTACT

Digital signage : quand l’affichage dynamique fait partie du modèle économique des événements sportifs

Digital signage à Roland Garros
Ecran géant à l’entrée du stade Roland Garros pendant les Internationaux de France

 

 

Digital signage  : le mot anglais pour affichage dynamique

Digital signage ou affichage dynamique : oui, c’est en fait la même notion, même si désormais le terme anglais  s’impose dans l’univers professionnel.  Il faut dire qu’en ajoutant le mot « digital », le terme anglais apporte l’explication au succès de cette approche . Désormais, c’est en effet la digitalisation qui fait le « dynamisme » de l’affichage. Plus rien à voir avec l’époque où l’affiche devenait dynamique parce que son support  bougeait (sur un camion ou autre…).

C’est désormais le contenu lui-même qui s’agite. Résultat : il s’adapte à la situation, peut réagir en direct. L’affiche est devenue écran (à moins que ce ne soit le contraire), et tous les formats sont possibles. L’écran-affiche peut désormais venir partager la vie du spectateur d’un événement et amplifier l’émotion qu’il y partage. Et tout est là !

écran retransmettant les images de tous les courts en même temps à Roland Garros
Ecran avec diffusion en direct des images de tous les courts de Roland Garros où les matches se déroulent en même temps.

Le digital signage permet de vivre l’événement sur place sous tous ses angles.

Qui n’a jamais connu le syndrome de Fabrice à Waterloo ? Ce héros de Stendhal a beau être plongé au milieu de la bataille de Waterloo, moment historique s’il en est, il n’y voit rien, s’y plaint du bruit qui y règne, de la fumée qui s’échappe de partout, mais non, vraiment, il ne voit rien, ne comprend rien de ce qui se joue là et ne saisit pas qu’il se trouve au coeur d’un des événements les plus importants de l’histoire de l’Europe. Qui n’a jamais eu un sentiment équivalent, celui de ne vivre qu’un petit bout d’un grand moment, de n’en percevoir qu’une petite perspective anecdotique, alors même qu’il s’est déplacé, a fait des efforts importants, financiers parfois, pour se sentir plongé au coeur de l’événement ? Qui ne s’est jamais dit ensuite : « au fond, j’aurais mieux vu à la télé  » ?
Finale pleine de suspense, 14 juillet mémorable, étape cycliste, épreuve d’aviron, etc. Combien d’événements à dimension régionale gagneraient en popularité et en notoriété s’ils faisaient en sorte de faire vivre à chaque visiteur  les actions décisives en gros plan, en même temps que celui-ci peut les voir de visu, sous l’angle particulier de l’endroit où il se trouve ? Combien d’événements de passionnés gagneraient encore plus de passionnés s’ils faisaient en sorte  que l’émotion sur place, le suspense y soit amplifié ? Combien d’événements déclencheraient ainsi beaucoup plus de « bouche à oreille » si le moment marquant pouvait être revécu sur place plusieurs fois (avec des replays sur grands et petits écrans, par exemple) ?

Ce marketing « expérientiel » a été bien compris par les exploitants des grands stades et des arénas. LTE-SAT s’est vu mobiliser pour être une partie prenante essentielle de cette approche nouvelle (à Bordeaux, Nice, Bercy, Roland Garros etc.). D’abord et avant tout, que le visiteur comprenne l’action, la voit sous tous les angles possibles, et en partage sur place une émotion décuplée !

Le digital signage pour augmenter la visibilité des sponsors

Dès l’instant où l’infrastructure de l’événement permet cela, le bénéfice de ce marketing peut immédiatement être partagé avec les sponsors. Non seulement leur visibilité augmente, mais surtout, ils sont d’autant mieux associés à l’émotion suscitée par l’événement que celle-ci a été forte. Or, s’ils sont sponsors, c’est bien parce qu’ils cherchent précisément cela, non ? Parce qu’ils souhaitent que le public les remercie un jour, en achetant leurs produits, de ces moments d’émotion partagés avec lui.
Lorsqu’on organise un événement, permettre à ses sponsors de mieux faire ce job-là est un facteur-clé de succès fondamental.
Garantir cela, par la présence d’écrans de toutes tailles, justifie très souvent que l’on augmente ses tarifs de partenariat.

Menu du restaurant sur l'écran avec pupitre, pendant que la manifestation est retransmise sur l'écran au mur
Pendant que l’écran au mur diffuse les images de la manifestation sportive, l’écran pupitre donne tous les détails du menu à l’entrée du restaurant

Le digital signage pour favoriser la consommation sur place

L’affichage dynamique permet également de multiplier les offres. Il n’y a pas que le sponsor global, celui qui est associé à la totalité de l’événement, présent sur les affiches, les flyers et donc… en première place sur les grands écrans sur place.
Il y a aussi les partenaires qui sont présents sur l’événement pour vendre des produits sur place ! Les buvettes, bars, restaurants, bien sûr, mais aussi tous les fournisseurs de produits associés à l’événement. Vendeurs de bottes d’équitation sur un championnat équestre, d’accessoires de vélo sur un critérium, etc. Ce sont toujours des chiffres d’affaires importants qui sont réalisés aujourd’hui lors de ces rencontres de passionnés !
Proposer à ces fournisseurs et exposants, en même temps que la location de leur stand, leur présence sur les écrans à des moments stratégiques pour diriger le public vers leur point de vente est un plus essentiel pour un organisateur. D’autant que tout le monde connaît le réflexe : « Un exposant fait le bilan de l’événement dès que celui-ci se termine. S’il a vendu, il réserve sa place pur l’an prochain. S’il n’a pas vendu, il ne reviendra pas ! »

 Le digital signage pour gérer la sécurité et les déplacements

Dernier point fort de l’affichage dynamique à intégrer dans un raisonnement de type quel modèle économique pour mon événement : celui qui permet d’aider à la gestion des déplacements, et accessoirement à la sécurité.
Lorsqu’un événement prend fin à 23h15 et qu’il rassemble 10 000 personnes, les difficultés de ces 10 000 personnes pour rejoindre la sortie, le parking, la rocade, etc. peut provoquer chez elles une déception qui vient « casser » dans leur souvenir le bon moment qu’elles ont passé. Penser son événementiel en ajoutant des moments supplémentaires (rediffusion des moments forts, émission spéciale et commentaire ensuite, etc.) pour gérer les flux de déplacement et éviter les points de blocage est, là encore, un moyen d’optimiser le modèle économique de son événement grâce à l’affichage dynamique.

Sur ce blog, nous allons multiplier les exemples de bonnes idées et d’initiatives intéressantes à propos des solutions innovantes de modèles économiques d’événementiel.
Pour ne pas manquer ces bonnes idées, inscrivez-vous à notre newsletter, dans le formulaire ci-dessous.

 

Share the Post:

Related Posts