ACCUEIL      L’ENTREPRISE         BLOG          CONTACT

Étude de cas : comment réussir une rénovation de salle polyvalente ?

LTE-SAT a travaillé à la rénovation de la salle Georges Ficheux, à Estaires. Étude de cas pour savoir comment réussir une rénovation acoustique et scénique.

Comment réussir une rénovation de salle polyvalente avec succès ? L’exemple d’Estaires (59), avec l’espace Georges Ficheux.

Rénovation salle polyvalente LTE-SAT insonorisation extérieure

 

Un regain de dynamisme urbain

La ville d’Estaires, dans le Nord-Pas-de-Calais, possède depuis longtemps une salle polyvalente, la salle Georges Ficheux, d’une surface totale d’environ 1000m2. Une salle de sport essentiellement fréquentée par les scolaires de la ville, mais peu utilisée en-dehors de ce créneau, ces dernières années.

C’est souvent le problème, de ces anciens espaces sportifs, dans les petites et moyennes communes. Un vélodrome ou un gymnase, dont l’activité a été déplacée dans un nouveau et plus grand pôle multisport, c’est un local qui perd en usage. Rénover ces centres sportifs en voie d’abandon, c’est offrir à la collectivité un nouvel espace de vie – souvent situé en centre-ville ou proche – qui relance le dynamisme culturel, associatif, sportif et social.

Dans le cas de la salle Georges Ficheux, le projet architectural du cabinet Desgardains prévoyait la création d’une salle de spectacle (avec une scénographie, sonorisation et accueil public) séparée de la salle polyvalente pouvant accueillir diverses activités.

L’un des enjeux majeurs du projet a donc été le traitement acoustique de l’ensemble du bâtiment, pour permettre la cohabitation des deux espaces distincts et dans le respect de la réglementation.

 

Le traitement acoustique

L’une des priorités de cette rénovation était de garantir une parfaite isolation sonore pour la cohabitation des différents espaces de vie. Il a donc fallu inclure ces aspects dans la maîtrise d’œuvre.

 

Rénovation salle polyvalente Estaires LTE-SAT intérieur

Une salle des fêtes avec une scénographie (théâtre, concerts, danse et autres événements culturels) implique deux types de bruit à considérer : le bruit aérien et le bruit solidien. Les bruits aériens correspondent à tous les bruits qui se propagent dans l’air (musique, conversations, cris du public, micros, etc.), à l’inverse des solidiens qui correspondent à des chocs ou des secousses qui propagent le son par vibrations (mouvements de chaises, claquement de porte, battement de mains, percussions au sol, etc.).

Au moment d’établir le projet de traitement acoustique en intelligence avec l’architecte, il a donc fallu lister tous les postes à traiter dans une notice acoustique très complète, pour une gestion parfaite de tous ces types de bruits. Cette notice concerne toutes les surfaces et les lots de la salle, allant de la menuiserie aux faux-plafonds en passant par la climatisation, les murs, les espaces de circulation et d’accueil et les sas et portes. Une négligence (une porte non isolante par exemple), et tout le travail d’isolation perd son effet.

 

La réalisation scénographique 

Nous avons aussi fourni à la mairie d’Estaires un pré-équipement qui lui permet de pouvoir monter des événements toute l’année avec lumière, sonorisation et installation vidéo.

Un écran géant de toile avec son vidéoprojecteur ont été installés sur la scène, ainsi que des projecteurs lumineux, une sonorisation avec des haut-parleurs en face de scène et des caissons de basse.

Enfin, une mini-régie avec une console numérique en fond de salle permet de diriger l’ensemble de l’activité. Cette configuration offre à la mairie d’Estaires la possibilité de recevoir tous types d’événements culturels sans recourir à des équipements supplémentaires en extérieur.

 

Comment réussir un projet de rénovation ? L’ingrédient essentiel  

La réussite d’un projet de ce type repose sur plusieurs facteurs… Le premier étant simplement la bonne entente et le respect des normes et des préconisations établies dès le début du plan.   

Une fois signé le projet, il est capital que les artisans soient informés de la notice acoustique et au fait des normes d’installation à suivre.

Cela signifie aussi, pour la maîtrise d’œuvre, d’établir un suivi régulier de l’avancée des travaux, incluant notamment des mesures précises sur l’atténuation sonore. Respect des préconisations techniques (sur l’épaisseur d’isolement, par exemple) et le respect de la procédure de mise en œuvre par le fabricant même : ces éléments sont essentiels à la réussite du projet. Le risque, dans le cas contraire, est de livrer une salle qui produirait des nuisances sonores pour les voisins, l’impossibilité de partager l’espace avec la salle polyvalente annexe (porosité des sons d’une salle à l’autre) et, finalement, un moindre confort de travail pour les professionnels en représentation. 

Ici, le résultat respecte parfaitement les normes établies et redonne vie, aujourd’hui, à un espace qui était en perte de vitesse.

Share the Post:

Related Posts