ACCUEIL      L’ENTREPRISE         BLOG          CONTACT

Étude de cas : le Sénat agrandit son réseau grâce à LTE-SAT

LTE-SAT se charge d’optimiser le réseau audiovisuel du Sénat depuis 1997. Avec la dernière intervention en date, l’institution a augmenté ses programmes de flux, passant de 27 à 37 programmes diffusés quotidiennement. Nouvelle tête de réseau, reconfiguration des 1200 postes de diffusion, les équipes d’LTE-SAT ont travaillé d’arrache-pied pour moderniser la structure.

La tête de réseau du Sénat distribuait jusque-là 27 programmes, sur 1200 téléviseurs répartis entre les différents bâtiments (Palais du Luxembourg, immeubles boulevard Saint-Michel, rue de Vaugirard, rue Garancière, etc.). Entre l’hémicycle du Sénat, les salles des commissions parlementaires et autres bureaux, tous ces différents sites doivent pouvoir diffuser les mêmes programmes, avec le même plan de chaînes.

Moderniser la tête de réseau

La première étape du travail de nos équipes a constitué à arrêter la tête de réseau au début des vacances parlementaires. Comme il est essentiel pour les sénateurs (comme pour les députés à l’Assemblée, qui possède un système similaire) de pouvoir suivre en direct les discussions de l’hémicycle depuis leur bureau ou le programme de l’Assemblée, nos interventions se limitent toujours nécessairement à ce temps de vacances.

Nous avons d’abord démonté les anciens équipements de la tête de réseau, avant de les remplacer au cœur des baies techniques par la nouvelle génération d’équipement. Ces équipements qui gèrent toutes les sources entrantes à des fins de couplage, d’assemblage puis de diffusion sur le réseau HF existant, permettent à tous les sites parlementaires de la capitale de travailler en collaboration directe.

Cette rénovation était nécessaire pour pouvoir ajouter 10 nouveaux programmes à la liste de diffusion disponible au Sénat. Et donc rallonger le plan de chaînes.

Tous les aspects techniques de la chaine de traitement d’un signal TV, passant de l’encodage au multiplexage et à la modulation DVB-T des signaux ont été passés en revue lors de cette intervention.

Une course contre la montre pour reprogrammer les postes de diffusion

Ce qui paraît ensuite le plus facile de notre travail s’est avéré un peu plus complexe dans les faits : reprogrammer chacun des 1200 téléviseurs présents sur les différents sites du Sénat. Soit s’assurer que chaque poste bénéficie bien de la même liste des 27 chaînes, programmées exactement dans le même ordre d’un poste à l’autre.

Ce genre de mission exige une précision absolue et une exécution rapide. Impossible en effet de se tromper dans la mémorisation : la commission parlementaire d’un parti politique donné doit toujours être accessible sur la même chaîne, depuis la même source, pour tous les utilisateurs du réseau.

Or, il n’y avait aucun contenu vidéo à diffuser à ce moment dans la plupart des salles sources, pour configurer la nouvelle programmation. Donc aucune image à identifier par nos techniciens au moment d’envoyer la mémorisation du réseau. Sans compter que les 1200 téléviseurs du Sénat ne sont ni du même modèle, ni de la même marque, et qu’il faut donc suivre un protocole différent à chaque intervention.

Il a donc fallu faire preuve d’imagination : jouer sur des générateurs de source différents qui permettent d’identifier correctement chacune des 37 chaînes mises en mémoire. Le tout, effectué par une équipe réduite (moins de 10 personnes) en une dizaine de jours et à raison de 120 postes configurés quotidiennement.

Découvrez plus de projets de rénovations audiovisuelles par LTE-SAT sur le blog, comme la nouvelle régie de l’hippodrome de Vichy.

Share the Post:

Related Posts